Des noms aux rues et places

Rue Antonin Poncet
Place Georges Blanc
Passage Cottard Josserand
Rue Montpensier
Chemin des Rails
Chemin Rouge
Chemin des Amoureux
Place de l’Encorbellement
Place des Remparts


Rue Antonin Poncet

Ce célèbre chirurgien est né dans notre village en 1845. Sa maison était située rue Montpensier. Il était professeur de clinique chirurgicale à la Faculté de Lyon, membre de l’Académie de Médecine, et spécialiste des maladies des os. Il fit également des recherches sur la tuberculose inflammatoire, l’actinomycose et la castration. Il opéra le Président de la République SADI CARNOT, assassiné à Lyon le 24 juin 1894 par l’anarchiste Caserio. Une gravure placée au mur de la salle des mariages évoque cet évènement. Antonin Poncet mourut à Culoz en 1913.

Place Georges Blanc

Le samedi 3 novembre 1990, Monsieur le Docteur Jean Vial et son conseil municipal ont souhaité honorer à St Trivier, la mémoire de son ancien Maire, Monsieur Georges BLANC. La place où se trouve le boulodrome, portera désormais le nom de celui qui fut, pendant plusieurs années, le Président de l’Amicale Boules du Moignans, et qui, grand bouliste lui-même, participa à des compétitions nationales.

Monsieur Georges BLANC fut élu Conseiller Municipal en 1945, adjoint en 1953 et Maire de 1957 à 1977. Au cours de ses mandats, il fut à l’origine de l’acquisition du stade, de l’installation d’usines aujourd’hui mondialement connues comme la MAVIC, la GEMATIC (COVEMAT), la poterie SOGEPO. Il fit agrandir la Maison de Retraite, construire la cantine scolaire, la gendarmerie, les bâtiments HLM. Il apporta l’adduction d’eau en campagne et améliora le tout-à-l’égout. Sous son impulsion, les équipements furent nombreux et la place Georges Blanc rappellera aux générations futures le souvenir de cet homme à la fois ferme et généreux, qui consacra trente années de sa vie au service de notre commune.

Le Passage COTTARD-JOSSERAND

Le Passage COTTARD-JOSSERAND est une voie piétonnière qui est aménagée entre la rue de la République et la place des remparts, dotée d’un parking. Il donne accès à l’école primaire, et permet à bon nombre d’utingeois de se rendre au cœur du village en toute sécurité, et, ce qui ne gâche rien, de traverser un lieu tranquille et agréable.

Mais qui était Elie COTTARD-JOSSERAND ?

Né le 2 février 1875 à Saint Trivier sur Moignans, au 40 rue Montpensier, il appartenait à une famille profondément chrétienne dont le père était boulanger. Il se consacra au sacerdoce, devint prêtre, et joua le rôle très important dans le diocèse. Considéré comme un pionnier de l’Action Catholique, il créa le Bureau Diocésain des Œuvres Sociales, l’Ecole ménagère, des colonies de vacances, deux groupes de jeunesse, les jardins ouvriers, des caisses de crédit, des mutuelles-bétail, des assurances sociales, des mutuelles scolaires : vaste action sociale, à laquelle il faut ajouter la fondation à ANNECY, du « Rayon de Soleil » (Maison de Repos pour les jeunes travailleuses et les enseignantes). Il anima des cercles d’étude et de réflexion et lança, pendant la Première Guerre Mondiale, le « PAQUET DU SOLDAT », distribué dans les tranchées. Il travailla inlassablement toute sa vie à la mission qu’il s’était donnée, et mourut le 15 février 1935. Une foule de trois à quatre mille personnes de tous rangs, de personnalités venues du diocèse et de la France entière suivirent son cercueil précédé de deux cents prêtres.

« Depuis les funérailles du Saint Curé d’Ars, il n’y en eut jamais de semblables dans le diocèse ».

Rappelons qu’en 1929, notre compatriote que fut le Père COTTARD-JOSSERAND, en visite dans son village natal, offrit à la paroisse la statue de Sainte Thérèse de l’enfant Jésus.

Rue Montpensier

La famille des BOURBON-MONTPENSIER régna sur la Principauté des Dombes, de 1560 à 1693. De cette dynastie, la souveraine la plus connue fut la Duchesse ANNE MARIE LOUISE, que l’histoire a appelé LA GRANDE MADEMOISELLE. Elle était la fille de Gaston d’Orléans, frère de Louis XIII. Notre Hôtel de Ville aurait été un de ses pavillons de chasse, mais aucun document d’archive ne permet de l’affirmer.

Chemin des rails

La voie ferrée Bourg-Villefranche, commencée en 1898 et terminée en 1903, suivait ce chemin, au départ de la petite gare, qui est aujourd’hui une maison privée, située derrière le monument aux morts. La ligne fut fermée en 1937.

Chemin Rouge

Par ce chemin, transitaient les tuiles rouges provenant d’une tuilerie située vers le bois de Mons.

Chemin des Amoureux

Les amoureux venaient s’y promener, lorsque la salle des fêtes se trouvait à l’emplacement actuel de Proxi.

Place de l’Encorbellement

Le premier étage de la maison construit en porte-à-faux, a inspiré le nom de cette place.

La place des Remparts

Cette place se situe derrière l’école primaire, accueillant actuellement un parking. Les remparts de l’ancien bourg, fortifié, clos de murailles et environné de fossés, longeaient cet endroit.

Nous contacter

Secrétariat ouvert le lundi-mardi et jeudi-vendredi : 10-12h / 14-16h

le mercredi de 8 h 30 à 12 h 00 et le samedi de 9h à 11h30.
Notre téléphone : 04 74 55 88 11 à partir de 8h30.
Notre fax : 04 74 55 89 70
Par courriel

Objets trouvés

Nous disposons, en mairie, d’objets divers trouvés dans la rue, suite à des manifestations,…(clés, lunettes,…). Cliquez pour voir les objets trouvés.

Lettre d'information

S'abonner à la lettre d'informations