L’église

Sous le vocable de Saint Denis d’abord, puis de Saint Trivier et Saint Denis, et dans l’enceinte du château aujourd’hui disparu, notre église passa, au début du XIIème siècle, des archevêques de Lyon aux abbés de la Chaise-Dieu, puis en 1602 aux Minimes de Lyon.

Jeanne de Beaujeu, dame de Sandrans, y fonda vers 1400 une chapelle de la Sainte Vierge et de Saint Antoine. Les familles de la Teyssonnière et de Verfay y avaient leurs tombeaux. Deux pierres tombales, sans inscription, subsistent encore : l’une se remarque devant l’autel du sacré cœur, l’autre dans la nef. De plus, lors des travaux récemment effectués, des ossements datant peut-être du XVIIIème siècle, ont été découverts dans leurs modestes cercueils. Ils n’ont pas été déplacés.

Ce fut sans doute à l’origine l’église de style et de plan romans d’un très ancien prieuré auquel historiquement elle apparaît liée. Il y est fait mention au XVIIème siècle de deux autels et de deux chapelles, l’une de la Croix, l’autre de Saint Michel, le tout du « côté de vent » c’est-à-dire au midi ; il y avait déjà un autel de la Croix en 1395 sur le tombeau de Pierre BAGRE, bourgeois de Châtillon. Au début du XVIIIème siècle, le nombre des chapelles est de quatre ; elles sont dites alors « aux ailes de la nef ».

Par décision des recteurs de la Charité (alors seigneurs de Saint Trivier), cet édifice fut reconstruit dans sa presque totalité par l’architecte d’origine italienne Caristia en 1799 avec les matériaux provenant de l’église Saint Michel d’Ainay de Lyon. Seule subsiste de l’époque romane l’abside dépourvue d’arcatures.

Le clocher, démoli en 1794, fut d’abord reconstruit vers 1807 avec les pierres en bois provenant de l’église de Béreins, mais la flèche ne remonte qu’à l’année 1866. Parmi les 3 cloches actuelles électrifiées après 1945, l’une provient de l’église de Montagneux. Les quatre chapelles latérales actuelles furent terminées en 1839. Vers 1860, l’édifice fut agrandi d’une travée à l’Ouest et la façade ouest refaite.

Sa rénovation

Notre église représente, quels que soient nos engagements et nos croyances, une partie de notre patrimoine communal. Durant des décennies, son entretien avait été négligé et elle se trouvait dans un état de grande vétusté. Aussi a-t-elle fait l’objet de la plus grande attention des derniers mandats municipaux qui ont décidé de la rénover et d’entreprendre d’importants travaux, échelonnés sur plusieurs années.

Ainsi furent réalisés :
- en 1986 : la réfection extérieure de l’abside,
- en 1987 : l’assainissement extérieur et la révision de la toiture (la mise hors d’eau),
- en 1988 : l’assainissement des murs extérieurs et la réparation de l’installation électrique des cloches,
- en 1989 : la rénovation de l’aménagement intérieur (chauffage, éclairage, peinture, vitraux, maçonnerie, menuiserie, sonorisation),
- en 1996 : la mise en séparatif du réseau d’assainissement rue de l’église,
- en 1999 : l’aménagement de la rue, de la place et du parvis de l’église,
- de 2005 à 2007 : la restauration de 5 tableaux qui sont « Le Christ Saint Pierre et Saint Paul », « Le Sacrifice d’Abraham », « Marguerite Marie et le Sacré Cœur », « le Mariage Mystique de Sainte Catherine » et « Sainte Madeleine ».


Nous contacter

Secrétariat ouvert le lundi-mardi et jeudi-vendredi : 10-12h / 14-16h

le mercredi de 8 h 30 à 12 h 00 et le samedi de 9h à 11h30.
Notre téléphone : 04 74 55 88 11 à partir de 8h30.
Notre fax : 04 74 55 89 70
Par courriel

Objets trouvés

Nous disposons, en mairie, d’objets divers trouvés dans la rue, suite à des manifestations,…(clés, lunettes,…). Cliquez pour voir les objets trouvés.

Lettre d'information

S'abonner à la lettre d'informations